Mais où sont donc passés les grands projets de la majorité PS-IC ?

Une opposition constructive, une majorité récalcitrante…
22 janvier 2019

Mais où sont donc passés les grands projets de la majorité PS-IC ?

Au conseil communal de ce 21 janvier, la nouvelle majorité pont-à-celloise PS-IC présentait sa déclaration de politique communale « 2019-2024 ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous restons sur notre faim… Pour faire simple, par cette déclaration, PS-IC devait présenter ses objectifs et projets pour Pont-à-Celles, définir les stratégies nécessaires à leur concrétisation et les chiffrer. Pierre angulaire d’une législature s’il en est. Sauf que… Impeccable sur la forme, le fond est pour le moins faiblard ! Qu’y retrouve-t-on en substance ? PS-IC va notamment, je cite, ‘organiser des rencontres régulières avec la population’, ‘officialiser le label Handicity’, ‘négocier avec les promoteurs immobiliers’, ‘conforter son rôle de moteur du changement au sein de la société de logement public’, ‘actualiser l’atlas des chemins’, ‘veiller au bien-être à l’école’, ‘susciter des partenariats’… Bref de bien belles paroles… Mais que va donc faire la majorité pour notre commune pendant 6 ans à part enfoncer des portes ouvertes ? Conforter, actualiser, veiller… Très bien. Mais encore ? Innover ? Solutionner ? Construire ? sont passés les grands projets pré-électoraux des partenaires de majorité ? Quelle vision, quelle ambition pour Pont-à-Celles ? Et pour les quelques timides projets cités dans la déclaration, quid de leur financement ? Un état des lieux des finances de la commune ne représente en rien ‘un volet budgétaire reprenant les grandes orientations en matière de projets à réaliser’, comme le préconise le décret du 19 juillet 2018. Encore moins une base solide pour la mise en place d’un programme stratégique transversal. Programme établi, je le rappelle, à partir de cette fameuse déclaration dans le premier semestre de la législature, en concertation avec le Directeur Général et le Directeur Financier. Pour toutes ces raisons, le MR de Pont-à-Celles a bien entendu voter contre cette déclaration de politique communale. Parce qu’on est en droit de se demander (et de savoir !) ce que compte concrètement faire la majorité en place pour les six années à venir… Pas trop se mouiller le maillot ni l’écharpe de toute évidence. Et que nous pensons que notre commune mérite mieux que des « mesurettes ».  Nous ferons dès lors tout pour mettre en place une opposition constructive en proposant chaque mois des projets concrets pour améliorer le quotidien des citoyens. Moins de verbiage, plus d’action !

Comments are closed.